CCI MARSEILLE PROVENCE : ZOOM SUR L'ENTREPRISE CARNIEL

Implantée depuis 23 ans à Marseille, la société Carniel est à la fois un centre de relation clients spécialisé dans le marketing opérationnel (appels entrants et sortants) et un institut d’enquêtes et de sondages. Elle a participé au pré diagnostic compétences du programme Performance PME Compétences PHASE 2, une action co-financée par le Fonds Social Européen, la DIRECCTE et les CCI de Nice Côte d'Azur, du Var et de Marseille Provence. Son PDG, Gabriele Longo, dresse le bilan de ces 6 mois d’action.
Votre société est déjà très mature en matière de GPEC, avec de nombreuses actions pour favoriser l’égalité hommes-femmes ou l’emploi des seniors par exemple.

- Pourquoi avez-vous ressenti le besoin d’intégrer le programme Performance PME ?
Il est vrai que nos managers sont déjà très sensibilisés à la GPEC, mais je pense qu’il est toujours intéressant d’obtenir un regard extérieur qui peut amener un nouvel éclairage sur le fonctionnement de son entreprise. C’est pour cela que le pré-diagnostic proposé par la CCI Marseille Provence nous a séduits.

- Comment s’est déroulé ce diagnostic ?
Le pré-diagnostic a commencé en juin avec plusieurs réunions qui ont mis en évidence certains problèmes organisationnels. Suite à cela, nous avons établi un plan d’action en trois niveaux : la transmission d’outils et de méthodologies ; des ateliers thématiques (trois workshops sur le management intermédiaire, un sur l’attractivité, un sur la cartographie des compétences) ; du coaching individuel avec un consultant pour certains membres de l’équipe afin de les faire monter en compétences.

- L’action vient juste de se terminer, avez-vous déjà pu mettre en place des process ?
De septembre à décembre, nos 10 managers intermédiaires ont pu suivre les ateliers thématiques. L’atelier attractivité a rapidement débouché sur l’organisation de moments de convivialité (fête d'Halloween, dîner de Noël avec les salariés par exemple) et des actions concrètes pour améliorer le quotidien de nos collaborateurs comme le remplacement des sièges des télé-conseillers par un modèle plus confortable. La mise en place de la cartographie des compétences, grâce à des outils performants, va nous permettre de mieux repérer les compétences futures et de faire évoluer les carrières des salariés. En créant un sentiment d’appartenance à l’entreprise et un climat de confiance, notre objectif est de diminuer le turn-over, qui reste très problématique dans notre branche. Le diagnostic RH a également mis en avant des difficultés de recrutement. Comment la CCI a pu vous épauler ? Nous voulons que notre entreprise soit le reflet de la société dans toute sa diversité et pour cela, nous souhaitions ouvrir notre recrutement à des personnes éloignées du marché du travail. La CCI nous a servi d’intermédiaire en nous proposant des candidats bénéficiaires du RSA émanant de son dispositif d'insertion. Quatre embauches en CUI-CIE ont ainsi pu être réalisées.

- Quel bilan dressez-vous de cette action ?
Le bilan est fortement positif. Les consultants de la CCI se sont montrés compétents, à notre écoute et ont su gagner la confiance des salariés. Nos collaborateurs se sont vraiment appropriés le projet et leur implication dans l’entreprise en ressort grandie.

http://www.ccimp.com

Tags: